le canyoning aux états unis

Aussi connu sous le nom de Canyoneering aux États-Unis, l’activité a pris son essor au cours des dernières années. Lors de ma visite à Québec, j’ai décidé de faire un détour par la ville montagneuse de Beaupré pour sortir un peu et l’essayer.

Descente en rappel des chutes d’eau

traversee chute eau canyoningEn arrivant au Mont-Sainte-Anne, j’ai rapidement rencontré mes guides de canyon Eric & Val de Canyoning Québec. Ils ont commencé à m’équiper d’une combinaison absolument ridicule, d’un harnais d’escalade et d’un casque.

Ce matériel était cependant nécessaire, car nous nous abaisserions sur une série de chutes d’eau froides et abruptes appelées les Jean-Larose Chutes.

En parcourant un court sentier pour nous rendre à la rivière, nous nous sommes rendus jusqu’au site de la première chute de 40 pieds. Val nous a donné une introduction à la descente en rappel, notamment sur la façon de s’attacher et de s’abaisser le long d’une paroi rocheuse verticale.

Eric est descendu le premier, prêt à nous aider en cas de besoin.

Ensuite, j’ai marché très prudemment 10 pieds à travers le haut de la cascade tout en m’accrochant à une ligne de sécurité et j’ai rencontré Val qui se tenait sur le bord d’une falaise pour m’assurer que j’étais bien attaché à mon dispositif d’assurage.

C’était bien que nos guides nous laissent nous attacher – en même temps qu’ils étaient présents pour s’assurer que nous n’avons rien fait de mal.

Ne levez pas les yeux !

pratique du canyoningNormalement, une bonne position de rappel est perpendiculaire à la paroi rocheuse, se penchant en arrière dans votre harnais tout en relâchant la corde d’escalade pour s’abaisser aussi vite que vous le souhaitez.

Mais en rappelant une chute d’eau, il est également important de ne pas lever les yeux !

Même si j’étais conscient de ce fait, c’est difficile de vous empêcher de le faire de toute façon. Votre corps apprend rapidement la manière dure cependant. Regarder vers le haut d’une chute d’eau jaillissante me donne l’impression que le waterboarding doit être comme… Je dirais absolument n’importe quoi pour que ça s’arrête.

Respirer devient presque impossible avec des centaines de litres d’eau froide qui vous percent le visage.

Mais contrairement au waterboarding, il est facile d’éviter cette sensation inconfortable de se noyer dans les airs. Tout ce que vous avez à faire, c’est de rentrer votre menton et de regarder directement le mur devant vous.

Après avoir réussi à franchir les 40 pieds de dénivelé, il s’est retrouvé dans une cascade d’eau de 60 pieds. D’une certaine façon, celle-ci semblait encore plus puissante. J’ai été complètement désorienté plusieurs fois.

Beaucoup plus difficile de garder le pied sur les parois rocheuses glissantes avec autant d’eau pour essayer de vous pousser sur la corde.

Le niveau d’adrénaline était élevé et j’essayais de descendre vers la piscine profonde en dessous. C’était comme si vous étiez coincé dans une machine à laver géante en mode super cycle.

Mais au fur et à mesure que j’ai pris le coup d’envoi, j’ai commencé à faire du bateau en sautant d’un mur à l’autre en descendant. Plonger au dessus de ces chutes d’eau était exaltant ! Comme le montre clairement le grand sourire collé à mon visage.

Nous avons pu remonter à pied et tenter la grande cascade quelques fois de plus avant d’en rester là pour la journée. ★

Canyoning au Québec

Emplacement : Beaupré, Canada\Compagnie : Canyoning Québec\Coût : 96 $ US\Notes : Aussi effrayante que cette activité puisse paraître/sonore, c’est vraiment très amusant et ça va faire battre votre cœur avec de l’adrénaline. Les instructeurs sont très professionnels et se feront un plaisir de vous en parler si nécessaire. Cette aventure a été rendue possible grâce à l’aide de Tourisme Québec. Cependant, comme vous le savez probablement maintenant, toutes les opinions et pensées sont les miennes.

Vous avez déjà fait du canyoning ? Que penses-tu de ma combinaison super sexy ?

Génial, ça m’a semblé très gênant, mais c’est incroyable d’y arriver.